Grenouille Zen Shiatsu et Sophrologie à Paris

L’énergie des aliments

Shiatsu et énergie

énergie alimentsLe principe du Shiatsu est de rééquilibrer l’énergie (Qi) dans le corps à travers les pressions des pouces et des paumes sur les trajets des méridiens d’acupuncture. Mais qu’appelle-t-on Energie ou Qi ? L’énergie (Qi) permet le maintien de la vitalité, assure nos défenses immunitaires, et est à l’origine de tous les métabolismes, de tous nos mouvements physiologiques.

Le Qi est fabriqué à partir de 3 sources d’énergies :

  • l’énergie de l’air
  • l’énergie des aliments
  • notre énergie innée

C’est pourquoi, autant il nous est difficile de contrôler la qualité de l’air respiré et notre énergie innée, autant nous pouvons être responsables de notre alimentation.

« Une bonne alimentation peut évacuer les facteurs pathogènes, apaiser les viscères, inspirer l’esprit et renforcer le sang et le Qi. » Sun Si Miao (581-682)

Les aliments, source de notre énergie

Les aliments peuvent être à la fois source d’énergie mais aussi être à l’origine de maladies. Que ce soit pour des raisons directes (produits avariés, contaminés) ou indirectes (excès de certaines saveurs comme le sucré, consommation excessive de produits dévitalisés, horaires de repas aléatoires, absence de mastication, excès d’aliments froids ou crus, déséquilibre entre quantités absorbées le matin et le soir, …). Les « erreurs » indirectes finissent par engendrer sur le long terme des problèmes digestifs mais aussi des pathologies plus graves comme des allergies, des maladies auto –immunes ou dégénératives.

La médecine chinoise étudie depuis 2000 ans les vertus des aliments et leurs aspects afin qu’ils agissent de manière bénéfique sur certaines maladies ou symptômes. Parmi les différents aspects étudiés, la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) distingue théoriquement :

  • la vitalité de l’aliment (fraîcheur, saison, transformations minimales, méthodes de culture)
  • la nature de l’aliment (frais, froid, chaud, tiède). Ex. le gingembre est de nature chaude
  • la saveur de l’aliment (doux, acide, amer, salé, piquant). Ex. la cannelle a une saveur piquante
  • la forme de l’aliment (couleur, consistance, degré d’hydratation)

Chaque aliment en fonction de ses différents aspects peut ainsi être utilisé de manière curative par rapport à des symptômes rencontrés.

Pour en savoir plus sur la diététique chinoise, consulter le blog de Philippe Sionneau ou lire son livre « La diététique du Tao ».