Grenouille Zen Shiatsu et Sophrologie à Paris

Micro-sieste et macro bénéfices

crédits: mika r. on unsplash

Fatigué, stressé ou déconcentré ? Prenez 5mn pour vous ressourcer avec la micro-sieste

Si vous avez tendance à somnoler en début d’après-midi et que vous culpabilisez, bonne nouvelle ! Lâchez prise et profitez-en pour faire une petite sieste. En effet, selon Michel Tiberge, neurologue au Centre du sommeil de Toulouse, « l’être humain est génétiquement programmé pour avoir tendance à s’endormir vers 14h-15h ».

 

Les bienfaits de la sieste

Des recherches menées en 2015 par Brice Faraut et son équipe, au Centre du Sommeil et de la vigilance, ont démontré que la sieste permettait de réduire le stress, avec pour résultat des effets positifs sur notre système immunitaire. Ces conclusions viennent compléter des études américaines et japonaises qui affirmaient déjà, fin des années 1990, l’apport de la sieste dans le développement de nos facultés de mémorisation et concentration.

Par ailleurs, le professeur Léger, chef de service du Centre du Sommeil et de la vigilance*, distingue 3 types de siestes et leurs effets:

  • la micro sieste ou sieste flash: 5 mn ou moins. Elle consiste à faire une pause, à respirer tranquillement et comporte rarement du sommeil. Elle s’apparente à une relaxation profonde.
  • la sieste de 10 à 15 mn: Elle est suffisante pour améliorer l’humeur, augmenter la vitalité, la vigilance et à un degré moindre favorise la mémorisation et les fonctions cognitives.
  • La sieste classique: 20 mn. Sans phase de sommeil lent et profond, elle est considérée comme la plus réparatrice des siestes.

De plus, toujours selon le Centre du Sommeil et de la vigilance, la sieste contribuerait à réduire la consommation de nombreux médicaments, compte tenu de sa valeur antalgique.

 

1, 2, 3,  micro-siestez !

Avant de fermer les yeux, veillez à vous isoler dans un endroit calme dans lequel vous ne serez pas dérangé. Coupez vos portables. Programmez une alarme douce pour vous remettre en mouvement à l’issue de ces 5mn. Puis asseyez- vous confortablement, le dos droit, les jambes décroisées. Enfin, fermez les yeux.

Soufflez pour vider l’air de vos poumons, puis respirez lentement. Faites durer l’expiration plus longtemps que l’inspiration. Concentrez-vous sur les sensations de la respiration (température de l’air inspiré et expiré, trajet du souffle dans le corps, chaleur, fraîcheur, vibrations, etc…). Imaginez ensuite un paysage qui vous procure une sensation de calme (mer, montagne, campagne, forêt…), ou bien une image, un tableau qui vous apaise. Laissez-vous bercer par cette image sereine. Installez-vous dans ce paysage avec tous vos sens en éveil. Puis écoutez la respiration devenir de plus en plus tranquille. Prenez conscience de votre visage, de votre cou, de vos épaules et de vos bras, du dos, de la poitrine, du ventre, du bassin, des jambes jusqu’au bout des pieds, et relâchez doucement chaque partie de votre corps à l’aide de votre souffle. Accueillez les sensations physiques, les images, les émotions.

Avant de revenir à vous et d’ouvrir les yeux, prenez 3 grandes respirations, puis reprenez lentement contact avec tout votre corps. Etirez-vous, baillez.

En conclusion

Vous constaterez qu’avec la pratique, vous pourrez vous détendre de plus en plus vite et ce, quel que soit l’endroit (même dans les files d’attente des supermarchés).

*Pour en savoir plus http://www.sommeil-vigilance.fr/articles-videos/

    %d blogueurs aiment cette page :