Grenouille Zen Shiatsu et Sophrologie à Paris

FAQ Shiatsu

Qui peut recevoir un Shiatsu ?

Il n’est pas nécessaire d’être souffrant pour recevoir un Shiatsu. Le Shiatsu peut répondre à un besoin de pure détente tout comme à un besoin de rééquilibrage de l’énergie dans le corps. Tout le monde peut recevoir un Shiatsu mais il existe néanmoins des contre-indications : états de crise, états infectieux, fracture, tachycardie, sudation excessive. Par ailleurs, il n’est pas recommandé de recevoir un Shiatsu après un repas trop copieux et/ou trop arrosé.

A quelle fréquence ?

Pour un Shiatsu de détente et si vous n’avez pas de problème médical particulier, les capacités d’auto-défense de l’organisme peuvent être stimulées par un Shiatsu mensuel ou bimensuel.

Pour accompagner un traitement médical et après discussion avec votre médecin, il est envisageable de recevoir trois Shiatsu rapprochés, par exemple, un tous les dix jours. En fonction des résultats, vous pourrez décider de la marche à suivre.

Les praticiens en Shiatsu ne font pas de diagnostics. Le Shiatsu ne remplace pas un traitement médical. C’est une discipline manuelle énergétique qui favorise le bien être physique et psychique, renforce vos défenses immunitaires et peut vous accompagner favorablement dans votre processus de guérison.

Y a-t-il des effets secondaires ?

De par la nature du Shiatsu, il est quasiment impossible d’avoir des répercussions négatives. L’objectif d’une séance de Shiatsu est de relancer la circulation de l’énergie dans le corps, de manière à renforcer les zones en manque d’énergie et à réduire les tensions. C’est pourquoi, les sensations ressenties se rapprochent souvent d’une unité corps/esprit et d’une détente profonde. Il arrive néanmoins parfois que suite au drainage des toxines généré par le Shiatsu, certains symptômes passagers comme des migraines, le besoin d’uriner fréquemment, léthargie, apparaissent. Cependant ces manifestations disparaissent habituellement en moins de 12h. Pour compléter l’action d’une séance de Shiatsu, il est généralement recommandé de boire beaucoup d’eau et de se reposer après la séance.

Comment fonctionne une séance de Shiatsu ?

A partir d’un bilan énergétique initial et de l’échange verbal en début de séance, le praticien de Shiatsu va chercher à harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps, et à lisser les déséquilibres sur les trajets des méridiens d’acupuncture via des pressions au pouce et à la main et via des étirements. Discipline holistique, le traitement Shiatsu est centré sur la globalité du corps et non uniquement sur la zone de concentration des symptômes. Par ailleurs, plus vous êtes détendu , plus efficace est le Shiatsu.

Shiatsu et énergie (Ki)

Le Ki peut être défini comme « l’énergie », « la force vitale » qui circule dans notre corps via un système de canaux appelés « méridiens ». Certains événements (chocs physiques, émotions, infections…) peuvent perturber la circulation du Ki et provoquer des stagnations, des tensions et des zones de vide dans notre corps. Le Shiatsu intervient alors pour relancer la circulation de l’énergie dans les méridiens, rééquilibrant ainsi le corps dans son ensemble.

Shiatsu et grossesse

En cabinet, un praticien en Shiatsu peut, bien entendu, donner un Shiatsu à une femme enceinte, en prenant en compte les précautions d’usage nécessaires (allongé sur le côté ou en position assise). Néanmoins, il est préférable d’obtenir l’aval de votre médecin, sage-femme ou obstétricien.

Shiatsu et cancer

Le Shiatsu est une technique énergétique de relaxation et de bien-être, il peut vous accompagner dans votre processus de guérison car il stimule les défenses immunitaires et apaise le psychisme. Il est cependant nécessaire d’obtenir au préalable l’aval de votre médecin traitant ou de votre oncologue.

Reconnaissance du Shiatsu 

En France le Shiatsu n’est pas encore reconnu par le Ministère de la Santé, bien que la Fédération Française de Shiatsu Traditionnel intervient depuis de nombreuses années auprès du personnel soignant  de l’hôpital Cochin à Paris. Le Syndicat Professionnel de Shiatsu vient d’obtenir le titre professionnel « spécialiste en shiatsu » et son inscription au Registre National des Certifications Professionnelles avec le code 330 (Spécialités plurivalentes des services aux personnes) par le Ministère de l’Emploi. (Journal Officiel du 25/07/2015)

En Europe, la résolution du 29 mai 1997 votée par le Parlement Européen considère le Shiatsu comme « une médecine non conventionnelle digne d’intérêt » avec la chiropraxie, l’homéopathie, la médecine anthroposophique, la médecine traditionnelle chinoise, la naturopathie, l’ostéopathie et la phytothérapie.