Grenouille Zen Shiatsu et Sophrologie à Paris

La place du ventre en Shiatsu et dans notre société

Un ventre dévalorisé en Occident

ventrePour les Chinois et les Japonais, le ventre ou Hara est le centre de gravité qui permet de garder son équilibre, son unité et sa santéSiège de l’énergie vitale, de la force musculaire et spirituelle, il revêt une grande importance pour les Sumos.

En effet, il leur apporte

« la force et la précision nécessaire qu’il leur serait impossible d’atteindre même avec le savoir faire le plus poussé, l’attention la plus soutenue et la volonté la plus ferme », et ce, au moment crucial de façon naturelle « (extrait de « Hara, centre vital de l’homme« , K.Durckheim).

En Occident au contraire, le ventre est dévalorisé et méprisé depuis la Renaissance. Il est associé au lieu de l’embonpoint, au manque de caractère, à la lourdeur et aux fonctions d’élimination et d’assimilation des aliments. Il nous rappelle à notre corporalité. Souvent objet de complexe, 41% des Français avouaient en 2011 ne pas avoir envie de l’aimer en 2011 (24 juillet 2012, Ipsos). Positif durant l’enfance et l’adolescence, favorable lors de la grossesse, le regard sur notre ventre se fait plus sévère à l’âge adulte, et plus encore après 50 ans.

Notre deuxième cerveau

Pourtant, les travaux du Pr Gershon démontrent qu’il est en fait notre deuxième cerveau composé de plus de 200 millions de neurones. Véritable « intelligence viscérale », il est capable d’apprendre, de se souvenir et d’engendrer émotions et sentiments. Il interagit de manière autonome avec le cerveau d' »en haut », et se manifeste plus fortement lors des périodes de stress, d’anxiété via des troubles digestifs (ballonnements, douleurs, problèmes de transit, …). Une action ciblée sur le ventre permettrait d’augmenter dans certains cas les chances de guérison. Ainsi l’acupuncture abdominale pratiquée en Chine depuis une quarantaine d’année semble porter ses fruits dans des cas de Parkinson, Alzheimer, et d’après les observations des médecins du CHU de Nantes, une biopsie intestinale permettrait de diagnostiquer la maladie de Parkinson.

L’angle psychologique

Pour Michel Odoul, praticien en Shiatsu et fondateur de la psycho énergétique, le ventre est ce « qui permet de nous nourrir des éléments que la vie nous propose. C’est donc par lui que nous allons aussi bien assimiler nos aliments que nos émotions« . Dans son livre « dis moi où tu as mal je te dirais pourquoi ? », il propose une grille de lecture des tensions ressenties organe par organe.

Ainsi, l’estomac traduit les difficultés à gérer le monde matériel et les situations contrariantes. Le foie exprime une réaction excessive face aux soucis quotidiens, une colère refoulée, difficulté à vivre, accepter notre image ou nos sentiments. L’intestin grêle signale des difficultés à assimiler nos expériences sans les juger. Et enfin, le gros intestin traduit une retenue, timidité, peur du lâcher prise et refus d’abandonner. Tous ces éléments donnent des pistes de réflexion, une vision différente de la maladie, mais ne remplacent bien sûr, en aucun cas, une consultation chez un médecin.

Le Shiatsu pour rééquilibrer

shiatsu ampuku

Ampuku Zukai

Les tensions ressenties au niveau de la nuque et des épaules dépendent de la façon dont la personne se sent ancrée dans son bassin.

Certaines techniques de massage proposent de rééquilibrer le fonctionnement des organes internes et les émotions, via un traitement spécifique du ventre. Parmi elles, le Chi Nei Tsang, en provenance de Chine et l’Ampuku Zukai née au Japon.

L’Ampuku Zukai (la thérapie du ventre par les illustrations, écrite par Shinsai Ota en 1827), est à l’origine du Zen Shiatsu de Shizuto Masunaga.

L’Ampuku Zukai est un ensemble de techniques qui ciblent l’abdomen, par des pressions des paumes, des pouces sur les méridiens d’acupuncture, des étirements doux, des « lissages ». Il permet de reprendre contact avec tout l’avant du corps, facilite la respiration (via le travail sur les côtes), la circulation sanguine, la digestion et libère les tensions émotionnelles et les tensions situées dans le bas du dos.

Très souvent sollicité en Shiatsu, le ventre est à la fois un lieu de bilan énergétique qui permet de déterminer quels méridiens rééquilibrer, mais aussi un lieu d’action efficace pour apaiser certaines douleurs dorsales et abdominales. Il permet de détendre le corps tout entier et d’établir une nouvelle relation à soi même et avec autrui. Pour prendre rendez vous pour une séance de Shiatsu à Paris, merci d’envoyer un mail à fanny@grenouillezen.com

En conclusion

Malgré son importance, le ventre est souvent perçu dans nos sociétés occidentales comme un obstacle à la santé, au bien être psychologique, incompatible avec la notion d’agilité et l’aspiration de l’homme à se dépasser.

Pour se sentir bien dans notre ventre et avoir un ventre « serein », commençons par l’accepter et le chouchouter que ce soit par une alimentation saine ou un toucher bienveillant car il est notre lien avec la nature et la vie.